En Louisiane et au Zimbabwe nous avons capturé des bass avec des colorations jamais rencontrées en France.

Certains des bass que nous avons vus en Louisiane avaient des taches noires alors qu’au Zimbabwe des individus possédaient quand à eux des taches dorées… Mais quel est la cause de cette pigmentation particulière ?

Nous pensons avoir trouvé l’explication auprès du biologiste Américain Steven Bardin.

Ces taches seraient donc causées par un phénomène connu sous le nom de mélanose. A ne pas confondre avec le mélanome, qui est un cancer de la peau chez l’homme.

La mélanose apparait lorsque, pour une raison quelconque, une cellule de la peau ne peut pas réguler la production de pigment comme elle le devrait. Quand la production de mélanine dans ces cellules est considérablement augmentée on est en présence d’une hyperpigmentation et donc en présence de taches noires. L’inverse est également possible lorsque les cellules ne produisent pas de mélanine entraînant une hypopigmentation.

Les cellules cutanées d’un poisson changent naturellement de couleur en fonction de la lumière du soleil, du stress, de la période de l’année, de la profondeur et de la turbidité de l’eau. On a tous déjà remarqué que les bass changent parfois de couleur quand ils séjournent dans un vivier; c’est le même processus. La différence est la façon dont la pigmentation est régulée.

Bass rencontrés dans le bassin du Bass Pro Shop de Denham Springs présentant une probable melanose (hyperpigmentation)

Il y a certainement plusieurs causes probables à chaque cas de mélanose, c’est pourquoi on ne peut pas identifier une seule réponse pour expliquer pourquoi un poisson a des taches. Les causes varient en fonction de la génétique, des lésions cellulaires et de la mauvaise qualité de l’eau qui entraîne du stress. Pour déterminer la cause exacte d’une mélanose, la seule solution serait de prélever un échantillon de tissu afin de l’observer au microscope.

Aux Etats-Unis on constate une augmentation des cas signalés de mélanose  au cours des 30 dernières années. Presque tous ces cas sont des poissons de taille adulte mesurant plus de 25cm. Cela pourrait signifier, soit qu’en vieillissant les cellules de la peau perdent de leur capacité à réguler la mélanine. Ou alors, que le poisson avait des taches visibles en tant que juvénile, mais que ce phénomène n’a pas été observé par un pêcheur.

Les taches dorées sur le dos de ce bass du lac Mteri sont le signe d’une probable melanose (hypopigmentation)

La mélanose d’origine génétique pourrait expliquer pourquoi on peut constater que certaines régions comme le lac de Toledo Bend en Louisiane ou le lac Mteri au Zimbabwe connaissent ce phénomène en plus grand nombre.  La mélanose génétique est également connue en aquariophilie. Le danio rerio, le  platy ou le porte-épée, sont élevés et sélectionnés pour présenter cette caractéristique esthétique. 

Pour conclure :

  •  La mélanose n’est pas une maladie; c’est une difformité cellulaire. Cela signifie que ce n’est pas quelque chose que l’on va contracter d’un poisson ou transférer à d’autres poissons dans le même vivier.
  • En hiver, lorsque l’eau a tendance à s’éclaircir, les taches noires deviennent plus évidentes en raison d’une meilleure pénétration de la lumière.
  • La mélanose n’est pas seulement présente chez les black bass, mais également chez les espèces de poisson-chat et de truite.
  • Une mélanose liée à la qualité de l’eau est observée en raison de la réaction du corps au stress.
  • Il n’y a pas de corrélation connue entre la mélanose et la durée de vie d’un bass.
  • La mélanose n’affecte pas la qualité de vie des bass.

@+

Source : Fisheries Biologist Steven Bardin

Share